Yamama Tissage d’art

2021
-
France
Création de Nadine Marchal, représentant le drapeau du Liban, inspirée d’un texte de Yamama de Yara Lapidus à la mémoire de Beyrouth et de ses habitants.
Collaboration : Pascal Bouge : structure en cuivre de l’œuvre Loïc Boüdec : souffleur de verre pour les gouttes d’eau cousues au centre de l’œuvre Ecriture du texte Yamama : Yara Lapidus
Matière utilisée : Papier, soie, cordes de guitare, cuivre

Cette création, de Nadine Marchal, représentant le drapeau du Liban,  est inspirée d’un texte de Yamama de Yara Lapidus à la mémoire de Beyrouth et de ses habitants.

Dans cette œuvre tissée, nous retrouvons différents matériaux nobles tels que du texte sur papier, écrit à la main par Yara Lapidus, puis découpé et se laissant glisser en trame au côté de la soie, du verre soufflé, de la laine teinte à la main et des cordes de guitare offertes par D’Addario…

Tout commence avec une belle histoire… Un jour sur Instagram de petits cœurs s’échangent  entre Nadine Marchal et une artiste musicienne, Yara Lapidus, d’origine libanaise. Leur amour commun pour le tissage et la musique donne l’envie de réunir ces arts pour une cause : la reconstruction de Beyrouth.

La texte « Yamama » est une chanson faisant partie d’un très beau livre, initié et préfacé par la journaliste Sarah Briand, “Pour l’amour de Beyrouth”, éditions Fayard et regroupant plusieurs artistes.

Ensuite il fallait trouver « le » lieu pour photographier et filmer Yamama.

La Volerie du Forez s’est imposée naturellement. Un endroit sublime, où s’élève au sommet de ce château une chapelle, sans toit, où seuls quelques murs ont été conservés faisant incontestablement écho à la catastrophe du 4 août 2020 .

Ce lieu est une renaissance grâce à Stéphane Meyer et son équipe. Ils travaillent sans relâche, avec une grande générosité pour sauver et réintroduire les oiseaux dans leur milieu naturel lorsque cela est possible !

Merci à Lydie Roure pour la réalisation de la vidéo.

Merci à :

Magdeleine Gomiero, maman de Nadine, pour ses petites mains précieuses et son aide généreuse

Yara Lapidus

Sarah Briand

Éditions Fayard

Volerie du forez, Stephane Meyer et son équipe

Jim D’Addario

Sebastien Marion (photography)

This art woven will be sold to an association for the benefit of the reconstruction of Beirut. 

@daddarioandco 

@yara_lapidus

@briand.sarah 

@stephanemeyer 

@editionsfayard

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin